Quel est le prix moyen d’un alternateur ?

Votre voiture ne fonctionne plus et vous êtes sûr que le problème ne vient pas ni de la batterie, ni de la bougie d’allumage, ni du démarreur électrique, ni de la pompe de carburant.

Il est très probable que la source du dysfonctionnement provienne de l’alternateur.

C’est pourquoi nous nous intéressons aujourd’hui à cette pièce : quel est son rôle ? Comment fonctionne-t-elle ? Quand faut-il changer l’alternateur de sa voiture ? Pourquoi ? Où est-il possible d’acheter cet élément ?

L’alternateur, une pièce complexe ?

Comment produit-il de l’électricité ?

L’alternateur est un générateur qui produit de l’électricité à partir d’un phénomène physique connu : le principe d’induction magnétique.

Cette pièce dispose d’un aimant à l’intérieur d’une bobine de cuivre.

Lorsque le moteur fonctionne, il entraine une courroie (« accessoire » ou « d’alternateur »).

Celle-ci excite l’aimant et, grâce à la bobine de cuivre, les variations du champ magnétique favorisent le déplacement d’électrons au sein du stator et génèrent de l’électricité.

L’alternateur présent dans les véhicules modernes produit un courant alternatif.

Tandis que ceux présents dans les modèles anciens avaient besoin d’un onduleur, car ils produisaient un courant continu.

Pourquoi est-il utile ?

L’alternateur et la batterie ont un fonctionnement complémentaire.

Lorsque le moteur est éteint, c’est la batterie qui assure le fonctionnement des divers accessoires électriques et électroniques : horloge interne, système de sécurité, verrouillage centralisé des portes, fermeture automatique des rétroviseurs, etc.

À force, la batterie finit donc par se décharger.

C’est à ce moment que l’alternateur entre en jeu.

En effet, cette pièce à deux fonctionnalités majeures.

Tout d’abord, lorsque le moteur est en marche, ce n’est plus la batterie, mais l’alternateur qui fournit l’énergie nécessaire aux voyants du tableau de bord, au moteur des essuie-glaces, au GPS, à l’autoradio, à l’allume-cigare, etc.

Ensuite, il permet que la batterie automobile puisse assurer ses missions d’allumage et de démarrage du moteur.

L’alternateur, une pièce d’usure

Quand doit-on remplacer l’alternateur de votre véhicule ?

Les alternateurs disposent d’une durée de vie très variable.

Sur les véhicules disposant de peu d’accessoires, il est possible de garder cette pièce pendant plus de 250 000 km.

En revanche, sur les nouveaux modèles, l’espérance de vie se situe aux alentours de 180 000 km.

La meilleure solution pour savoir quand changer l’alternateur de son véhicule consiste donc à regarder son manuel d’entretien.

En effet, les constructeurs automobiles inscrivent plusieurs informations utiles :

  • Localisation de l’alternateur.

  • Fréquence de remplacement de l’alternateur.

  • Durée de vie de la courroie accessoire (entre 130 000 km et 200 000 km).

En attendant son remplacement, plusieurs constructeurs recommandent également de contrôler l’état de l’alternateur à chaque fois que le conducteur parcourt 40 000 km.

Pourquoi faut-il la remplacer ?

Comme nous l’avons vu, l’alternateur garantit le fonctionnement de plusieurs accessoires essentiels au véhicule.

Lorsqu’il est en panne, le conducteur s’expose à plusieurs problèmes.

En premier lieu, la batterie ne pourra plus se recharger.

Or, c’est cette pièce qui permet le démarrage du moteur et de la voiture par l’intermédiaire de plusieurs pièces comme :

  • La pompe à carburant qui amène l’essence ou le diesel du réservoir jusqu’à la chambre de combustion.

  • La bougie d’allumage qui produit l’étincelle nécessaire à l’explosion du mélange air-carburant

  • Le démarreur électrique permettant d’entrainer le volant moteur.

En second lieu, un alternateur peut provoquer un ralentissement de la production d’électricité ou même une chute de tension au niveau de la batterie.

Dès lors, il est possible que certains équipements fonctionnent partiellement ou plus du tout.

Par exemple, le toit ouvrant pourra se refermer très lentement, la lumière des phares peut être moins importante, etc.

Comment s’assurer que c’est l’alternateur qui est en panne et pas la batterie ?

Toutefois, les symptômes d’usure d’un alternateur sont les mêmes que ceux d’une batterie.

Si le conducteur souhaite s’assurer de la source du problème, il devra donc mesurer la tension de la batterie à l’aide d’un multimètre et de câbles de démarrage.

Où acheter cette pièce ?

Auprès des professionnels

Compte tenu de sa composition, l’alternateur est une pièce onéreuse.

Le remplacement auprès des garages auto ou des enseignes spécialisés coute en moyenne 600 €.

Ce tarif comprend plusieurs choses :

  • Le prix de la pièce pouvant aller de 60 € à 100 €

  • Le cout de la main d’œuvre à la fois pour le changement de la pièce, mais aussi pour le temps nécessaire à effectuer le contrôle et essai des pièces annexes (démarreur, batterie, circuit électrique, etc.

)

À titre d’exemple, Feu Vert facture en moyenne 78 € de l’heure pour effectuer cette opération.

SI vous disposez de temps, il peut être intéressant de consulter plusieurs prestataires pour réaliser quelques économies.

Sur internet

Enfin, si vous souhaitez et pouvez vous-même changer l’alternateur de votre véhicule, nous vous conseillons d’acheter cette pièce sur internet.

Plusieurs sites de vente de pièces détachées proposent un module de recherche permettant de trouver une pièce compatible avec votre véhicule à partir de la plaque d’immatriculation.

Par exemple, Oscaro propose l’alternateur VALEO — 747 046 compatible avec les véhicules Fiat ou Opel à 135 €.

Sur d’autres sites, il est possible d’acheter un alternateur HELLA

  • 8EL 011 710-281 pour sa Renault Clio, Kangoo, Laguna, Megane ou Scenic au tarif de 116 €.