Quel courant génère un alternateur ?

L’alternateur d’une voiture fait partie de ce qu’on appelle les pièces mécaniques.

Cela signifie qu’il contribue au fonctionnement du moteur et de l’automobile au même titre que la courroie de distribution, les bougies d’allumage ou l’arbre à cames par exemple.

L’alternateur a la responsabilité de produire de l’électricité pour l’ensemble de la voiture.

Vous demandez-vous quel est alors le courant généré par l’alternateur ?

Vous retrouverez la réponse dans cet article après que nous vous ayons présenté le rôle de l’alternateur et les éléments qui le composent.

Ensuite, nous vous détaillerons le fonctionnement de l’alternateur.

Nous verrons également pourquoi il est nécessaire de remplacer l’alternateur et nous vous listerons les symptômes d’usure de l’alternateur.

Enfin, nous conclurons en vous indiquant quand il est conseillé de changer l’alternateur.

Quel est le rôle de l’alternateur ?

Le rôle de l’alternateur est d’alimenter en électricité la batterie, le moteur et les équipements électriques.

Ces derniers regroupent les phares, la radio, la climatisation, le chauffage, le verrouillage automatique des portes, etc.

D’ailleurs, il est important de préciser que l’alternateur se situe systématiquement sous le capot, dans le compartiment moteur de la voiture.

En général, vous le retrouverez sur la droite du moteur.

Il est facile à identifier, car une courroie le relie au moteur de la voiture.

De plus, l’alternateur est la seule pièce détachée de votre voiture capable de produire de l’électricité quand le moteur tourne à un certain régime.

Cette électricité sert à recharger la batterie dont la responsabilité est de redistribuer l’électricité vers le démarreur et les équipements électriques lorsque cela est nécessaire.

En effet, la batterie envoie une impulsion électrique de 12V vers le démarreur au moment même où vous tournez la clé dans le système de contact pour démarrer votre voiture.

Vous l’avez sûrement déjà deviné, mais le démarreur est responsable de faire démarrer le moteur du véhicule.

De même, si vous avez par exemple besoin de rafraîchir l’habitacle alors que le moteur est éteint, la batterie envoie l’électricité nécessaire vers le système de climatisation pour qu’il puisse fonctionner.

De quoi est composé l’alternateur ?

Plusieurs éléments composent l’alternateur afin de lui permettre de produire de l’électricité et de recharger la batterie de votre voiture.

La courroie d’alternateur

La courroie d’alternateur ne fait pas vraiment partie de l’alternateur, mais elle permet d’entraîner la bobine de cuivre qui sert à produire l’électricité.

La bobine de cuivre

Un alternateur est toujours caractérisé par une bobine de cuivre.

En effet, il est bien connu que la rotation d’un aimant à l’intérieur d’une bobine de cuivre permet de produire de l’électricité.

Le rotor

Le rotor, aussi appelé électro-aimant, est donc l’aimant qui tourne à l’intérieur de cette bobine.

D’ailleurs, le rotor est directement connecté au vilebrequin par la courroie d’accessoire.

Le régulateur

Comme son nom l’indique, le régulateur de l’alternateur sert à réguler l’intensité du courant.

Après cette régulation, la tension ne doit généralement pas être supérieure à 14.4V.

Le redresseur

Le redresseur, aussi appelé pont de diodes ou pont de Graetz, est tout simplement un convertisseur.

Son rôle est donc de redresser le courant électrique produit par l’alternateur.

Nous y reviendrons en détail dans un second temps.

Comment fonctionne l’alternateur ?

Comment l’électricité est-elle produite ?

Quand le moteur de la voiture tourne, il entraîne la rotation de la courroie d’alternateur.

Cette dernière fait alors tourner la bobine de cuivre dans laquelle le rotor est situé afin de convertir le mouvement en électricité.

Quel est le courant généré par l’alternateur ?

Le courant généré par l’alternateur est ce qu’on appelle un courant alternatif.

C’est là que le redresseur entre en jeu.

En effet, il permet de redresser le courant, et donc de transformer le courant alternatif produit par l’alternateur en courant continu qui sert à recharger la batterie.

Pourquoi faut-il changer l’alternateur ?

L’usure de l’alternateur

L’alternateur fait partie des pièces détachées qui s’usent progressivement.

Peu importe la manière dont vous conduisez ou l’utilisation de la voiture, l’usure de l’alternateur ne peut pas être évitée.

Étant une pièce mécanique, l’alternateur n’est pas non plus à l’abri d’un incident qui provoquerait son usure prématurée.

Les symptômes de l’usure de l’alternateur

En cas d’usure prématurée de l’alternateur, il est important de savoir reconnaître les symptômes afin de pouvoir le remplacer dans les plus brefs délais.

Voici une liste non exhaustive des symptômes d’usure qui peuvent apparaître :

  • Une odeur de caoutchouc brûlé dans l’habitacle ;

  • Les phares de la voiture clignotent ou ne s’allument pas correctement ;

  • Un bruit soudain ou répétitif à chaque démarrage de la voiture ;

  • Un dysfonctionnement des équipements électriques ;

  • La voiture est incapable de démarrer.

Quand est-il conseillé de changer l’alternateur ?

Bien que la durée de vie de l’alternateur soit limitée, elle n’est pas courte pour autant.

En effet, l’alternateur des voitures assemblées avant 2010 a généralement une durée de vie comprise entre 200 000 et 250 000 kilomètres.

Par contre, il est conseillé de changer l’alternateur des voitures plus récentes avant d’avoir parcouru 200 000 kilomètres.