Je peux le remplacer seul un alternateur ?

Votre véhicule ne démarre plus et vous êtes sûr que le problème ne vient ni de la batterie, ni du démarreur, ni du circuit électrique.

Il est fort probable que la panne provienne de l’alternateur. Ça tombe bien, c’est le sujet de cet article.

Nous aborderons les principales informations que vous devez avoir en tête à propos de cette pièce :

  • comment fonctionne-t-elle ?
  • Quel est le rôle de l’alternateur ?
  • Quand faut-il le changer ?
  • Comment faire cette intervention tout seul ?

Tout sur l’alternateur

Le principe d’induction électromagnétique

L’alternateur est constitué d’une bobine de cuivre et d’un électroaimant.

Cette pièce s’appuie sur le principe découvert par Michel Faraday : la transformation du mouvement cinétique en courant électrique.

Ainsi l’alternateur fonctionne comme les lampes dynamo qu’on actionne grâce à un levier ou celles qu’on trouve sur un vélo et qui utilisent la rotation de la roue pour éclairer la route.

Dans le cas d’une auto, la rotation du bloc moteur entraine une courroie « accessoire », « secondaire » ou « d’alternateur » permettant de faire tourner la bobine de cuivre.

L’alternateur produit alors un courant alternatif et nécessite l’intervention d’un onduleur afin de le transformer en courant continu.

Quelles sont les fonctions de cette pièce ?

Grâce au courant généré par l’alternateur, cette pièce permet de :

  • Fournir l’énergie nécessaire au fonctionnement des équipements électriques et électroniques lorsque la voiture roule : feux de position, désembuage des vitres, GPS intégré, etc.
  • Recharger la batterie afin que celle-ci puisse assurer le démarrage du véhicule et le fonctionnement des différents composants devant rester en veille lorsque le moteur est à l’arrêt : système de sécurité, horloge interne, autoradio, etc.

Quelle est la durée de vie de cette pièce ?

L’alternateur dispose d’une durée de vie pouvant aller de 150 000 km à 250 000 km.

Cette variation dépend de plusieurs facteurs : année de fabrication du véhicule, qualité et caractéristique de l’alternateur, nombre d’équipements électriques et électroniques présents ou encore le climat.

C’est pourquoi il est important de vérifier la périodicité de renouvellement indiquée par le constructeur dans le livret d’entretien.

Peut-on changer soi-même l’alternateur de sa voiture ?

Quel est le prix dans un garage ?

Lorsque votre véhicule ne démarre plus, les réparations peuvent être couteuses.

En effet, il sera nécessaire de faire un diagnostic de plusieurs pièces : batterie, démarreur électrique et alternateur notamment.

Rien que ce dernier peut couter entre 150 € et 500 €, la main d’œuvre peut être facturée entre 70 € et 90 € par heure.

Or, il s’agit d’une opération pouvant prendre entre deux à cinq heures.

Ainsi, si vous souhaitez faire quelques économies, il est préférable de réaliser l’intervention soi-même.

Il est possible de trouver plusieurs tutoriels sur internet propres à votre véhicule.

Où acheter un alternateur ?

Si vous souhaitez changer vous-même l’alternateur de votre véhicule, il existe plusieurs façons de s’en procurer.

En premier lieu, vous pouvez faire appel à votre garagiste habituel ou à des vendeurs des grandes surfaces disposant d’un rayon automobile comme E.

Leclerc ou Cora.

En second lieu, il est possible de regarder les sites de vente comme eBay ou Amazon, même s’il vaut mieux privilégier les sites internet spécialisés dans la vente de pièce détachée comme Oscaro, pièce 24, etc.

En effet, ces sites sont plus fiables et disposent d’un module de recherche permettant de trouver facilement des pièces compatibles avec son véhicule.

Pour cela, le conducteur devra uniquement indiquer la plaque d’immatriculation ou la marque, le modèle, l’année de fabrication et la motorisation.

Il aura alors le choix entre plusieurs marques (Valeo, Bolk, Bosch, etc.

) et plusieurs références.

Quelle est la procédure de remplacement ?

Pour remplacer un alternateur, il faut respecter les cinq étapes suivantes :

Débranchez la batterie

Dans un premier temps, il faut positionner sa voiture dans un endroit à l’abri et suffisamment plat.

Moteur éteint, le conducteur doit localiser la batterie (sous le capot ou dans le coffre), puis retirer les caches permettant d’y accéder.

Le conducteur devra ensuite retirer le câble noir, celui du pôle négatif de la batterie à l’aide d’une clé de 10.

Il devra répéter la même opération avec le fil rouge de la borne positive.

Enfin, il faut veiller à ce que les câbles de bornes ne viennent pas s’entrechoquer et ne touchent pas la carrosserie.

Débrancher le câble d’alimentation de l’alternateur

Dans un second temps, le conducteur devra rechercher l’alternateur : il se trouve à proximité du moteur à l’intérieur et à une forme cylindrique.

Le conducteur devra débrancher le câble d’alimentation qui relie cette pièce à la batterie.

Retirer l’alternateur

Afin de retirer l’alternateur, le conducteur devra retirer les boulons de fixation pour détendre la courroie d’alternateur.

Il pourra profiter de cette occasion pour remplacer cette bande en caoutchouc si celle-ci présente des traces d’usure, des trous, un effilochage des fibres, etc.

Lorsque le conducteur a retiré l’alternateur, il devra le comparer avec le nouveau afin de s’assurer de leur compatibilité : même dimensions et même forme.

Installer la nouvelle pièce

Une fois le nouvel alternateur placé, il est important de vérifier que les boulons de fixation restent bloqués et que la courroie accessoire soit suffisamment tendue.

Il ne restera plus qu’à rebrancher l’alternateur à la batterie, puis la batterie elle-même.